Spitzberg

Raid sur la Côte Est (ENSPSK2)

Neige, Voyage accompagné | Ski
Niveau : engagé

Comparer
Réservez
Précédent Suivant
Réserver ce voyage
16 jours , 12 jours de ski de randonnée arctique

Ce séjour hors du commun permet une immersion totale dans les plus beaux paysages hivernaux du Spitzberg. Vous parcourez des territoires retirés où peu de monde s'aventure à travers les vallées glaciaires, de là où s'abritent les rennes, jusqu'à la banquise de la côte Est où se retrouvent les ours polaires au printemps. Cette grande traversée du Spitzberg, reliant Sassendalen à la côte Est, rejoint l'esprit des grandes expéditions polaires en raison de son caractère extrême. Raid en autonomie totale de 12 jours, en ski nordique avec pulka.

Vous aimerez...
  • Un raid unique en ski nordique sous tente et en totale autonomie.
  • La découverte de l'univers arctique et du Spitzberg.
  • La présence de chiens pour nous aider à tirer les pulkas et assurer notre sécurité contre les ours
  • le prêt du matériel technique
Jour 01 : Vol Paris - Longyearbyen

Accueil à l'aéroport de Longyearbyen et transfert jusqu'à votre hébergement.

Hébergement : Nuit en guesthouse

Jour 02 : Longyearbyen

Distribution, vérification, et familiarisation avec le matériel en vue du départ en chenillette du lendemain. Petite randonnée autour de Longyearbyen pour parfaire les réglages et brief sécurité.


Hébergement : Nuit en guesthouse

Jour 03 : Glacier de Rabotbreen

Chargement du matériel, départ en chenillette en direction du glacier de Rabotbreen qui constitue le point départ de notre expédition loin de toute civilisation

6h de transfert
Hébergement : Bivouac sous tente

Jour 04 à 05 : Glacier de Rabotbreen et d'Ulvebreen.

La grande traversée peut alors commencer. Une fois notre équipement chargé dans nos pulkas, nous quittons le camp en direction de la côte Est de l'île recouverte de banquise une grande partie de l'année. Durant deux jours, nous évoluons sur les glaciers dans une ambiance arctique en immersion dans des paysages infinis et limpides que seules arrêtent les silhouettes de montagnes...

6 à 8h d'activité, 25km parcourus sur 2 jours, dénivelé: +300m/-500m
Hébergement : Bivouac sous tente

Jour 06 à 10 : Côte Est, Itinérance sur la banquise, Baie d'Ingelfield.

La vallée s'ouvre enfin sur la mer gelée, spectacle grandiose de la banquise qui recouvre la côte Est du Spitzberg. En fonction des conditions météo nous évoluons sur la neige, parfois sur la banquise, une occasion de rencontrer des phoques se prélassant au soleil. L'ours blanc est ici sur son territoire, nous aurons peut-être la chance d'en apercevoir sur le secteur.
La progression sur la banquise est très ludique, quelle sensation incroyable de pouvoir évoluer sur cette mer gelée entre les icebergs saisis par les glaces.
Nous arrivons dans la baie d'Ingelfield ou l'imposant front de glace bleutée de 3 kilomètres de larges du glacier Nordsysselbreen créé une ambiance toute particulière. Nous installons notre campement proche de ce géant de glace.

6 à 8h d'activité, 50km parcourus sur 5 jours, dénivelé: +10m/-10m
Hébergement : Bivouac sous tente

Jour 11 à 13 : Traversée des glaciers jusqu'à la vallée des rennes

Nous quittons ensuite la banquise pour remonter sur le glacier de Nordsyssel. Nous franchissons un col à 230 m qui surplombe les vallées environnantes et offre une vue magnifique sur le secteur. Puis il sera le temps de redescendre dans la vallée de Kjellström pour passer la nuit à proximité d'un lac gelé. Les jours suivants, chaque vallée empruntée est l'occasion de découvrir un monde unique : Kjellström, Lundström, et Reindalen, territoire où de nombreux rennes viennent passer l'hiver.

6 à 8 h d'activité, 70km parcourus sur 3 jours, dénivelé : +230m/-370m
Hébergement : Bivouac sous tente

Jour 14 : Reindalen - Longyearbyen

Nous finissons notre descente dans la plus grande vallée du Svalbard, longue de plus de 40 km et y posons notre campement pour une dernière nuit.
La chenillette nous rejoindra alors pour nous conduire jusqu'à Longyearbyen ou nous retrouverons le confort de notre guesthouse.

6 à 8h d'activité, 30km parcourus sur 2 jours, dénivelé: +660m/-600m
Hébergement : Guesthouse à Longyearbyen

Jour 15 : Journée de sécurité à Longyearbyen

Détente et temps libre pour visiter Longyearbyen et son musée polaire.
Vous pourrez également pratiquer des activités en option à la journée comme le chien de traineau, la motoneige ou l'exploration de grotte sous glace (sous réserve de disponibilité).
Départ pour la France dans la nuit.

Jour 16 : Retour en France

Vol retour. Arrivée à Paris prévue en milieu de journée.

***

Il est à noter que ce circuit se fait avec le vent dominant dans le dos, détail très important quand on connaît l'arctique pour faciliter votre avancée.
Si les conditions météorologiques et le niveau d'enneigement sont favorables, le circuit tel que proposé ci-dessus peur être rallongé, avec des variantes avant d'arriver à Longyearbyen.
La banquise est généralement présente à chaque circuit, cependant, les effets du réchauffement étant amplifiés aux pôles, nous ne pouvons prédire avec exactitude combien de temps encore nous aurons de la banquise sur cette zone.


Code voyage :
ENSPSK2
Nombre de participants :
5 à 8

Il est possible qu'une nuit à Oslo soit nécéssaire pour se rendre au Spitzberg. Dans ce cas la nuit à Longyearbyen en J1 sera remplacée par une nuit à Oslo que nous prenons en charge.

le prix comprend :
  • Les vols Paris / Longyearbyen / Paris
  • Les taxes aériennes et de sécurité
  • Les déplacements selon le programme
  • L'hébergement et la pension complète durant le séjour
  • L'encadrement par un guide accompagnateur francophone, spécialiste de la destination
  • Le prêt du matériel grand froid : ski, chaussures type Sorel, bâtons, pulka, veste doudoune spéciale Svalbard Nature, Salopette en fourrure polaire, duvets, matelas, drap, tout le matériel de camping

le prix ne comprend pas :
  • Les frais d'inscription: 17€ par personne
  • L'assurance voyage annulation (3% du prix du voyage), l'assurance rapatriement (2%) ou l'assurance voyage multirisques : annulation, assistance, bagage, rapatriement (4% du prix du voyage)
  • Le pré-acheminement jusqu'à Paris
  • L'augmentation des taxes d'aéroport ou hausse carburant.
  • Les éventuels suppléments aérien: Les prix indiqués sont établis en fonction, notamment, de certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Il se peut que cette classe désignée ne soit plus disponible au moment de la réservation, auquel cas nous pouvons être amenés à modifier le prix du voyage moyennant un supplément.

    Les activités en option le dernier jour sous réserve de disponibilité:
  • Chiens de traineaux: 130€ la demi journée
  • Conduite motoneige: 200€ pour 3h
  • Exploration de grottes de glace: 90€ pour 3h

    La prolongation du séjour sur place pour profiter d'autres activités.
À payer sur place :
  • Le dernier repas au restaurant à Longyearbyen (~30 EUR / repas)
  • Les boissons
  • Les activités non mentionnées au programme (musées, etc.)
  • Les dépenses personnelles





Niveau : engagé

Cette expédition unique, en autonomie totale, ne présente pas de difficultés techniques particulières, mais réclame un engagement psychologique et physique important de la part des participants en raison de l'isolement absolu, de la précarité du confort et des sautes d'humeur de la météo. Elle ne s'adresse qu'à des personnes en excellente forme physique, ayant une bonne expérience du raid nordique ou des expéditions en haute montagne. Chaque membre tire une pulka (poids de départ 40 kg) et doit être équipé pour des conditions climatiques rigoureuses (vent et froid). La progression journalière est de 6 à 8 h mais dépend fortement des conditions météo. L'itinéraire et donné à titre indicatif. Il dépend des conditions de neige et de la météo.

La préparation physique : Vous devez savoir skier pour participer à ce type de voyage. Il est exigé de maîtriser correctement le chasse neige, avoir une bonne endurance et savoir descendre. Sachez, que le gros de l'entraînement se fera au Spitzberg, par un début de parcours en douceur pour chauffer vos muscles. Nous n'utilisons les skis de randonnée nordique que pour les déplacements en fond de vallée sur du plat et nous les enlevons dès qu'il y a du relief ce qui limite la difficulté technique liée à la pratique du ski.

Santé et forme physique :
Nous vous rappelons que vous devez être en parfaite santé. Pour ces voyages, nous insistons sur la difficulté à obtenir du secours pour une évacuation d'extrême urgence : les liaisons radio sont inexistantes et les centres de soins sont très souvent éloignés. En cas de besoin, nous possédons une pharmacie de première urgence. Prévoyez néanmoins une petite pharmacie personnelle (cf. liste de matériel individuel).
Nous vous conseillons également de faire un bilan de santé auprès de votre médecin personnel. Expliquez-lui clairement que vous partez en Arctique dans des conditions météorologiques qui risquent d'être très rigoureuses et qui exigent une excellente santé.

Encadrement

Guide francophone spécialiste du Svalbard.

Sécurité :
Nos séjours se déroulent en milieu polaire, milieu isolé pouvant se révéler hostile. Sur place, votre guide vous expliquera les règles de sécurité qu'il faut appliquer au Svalbard tant au niveau de la progression qu'au niveau du campement et maints petits détails quotidiens concernant le froid et le confort. Votre guide seul fait autorité durant la totalité de votre séjour, et lui seul, de par ses connaissances du terrain, est habilité à prendre des décisions.
Votre guide sera équipé d'un pistolet d'alarme et d'une carabine pour repousser une éventuelle visite d'ours.
Nous serons également accompagnés de deux chiens sur tout le raid ; nos compagnons de voyage monteront la garde
et permettrons d'alerter le groupe s'ils détectent la présence d'un ours.
Nous emportons sur tous nos raids une balise Sarsat, qui permet d'alerter les secours en cas d'extrême urgence. Elle envoie un signal de détresse détecté par des satellites qui passent en moyenne toutes les demi-heures au niveau du Svalbard. Enfin, nous sommes équipés d'un téléphone satellite, destiné à la sécurité et à l'organisation du voyage.

Hébergement

Bivouac sous tente 2 personnes (tente 3 places légère et adaptée aux conditions rencontrées au Svalbard).

Nuits en guesthouse à Longyearbyen (chambre ou dortoir de 2, 3 ou 4 lits).

Participation de tous aux tâches collectives : préparation des repas, vaisselle, montage du camp...



Alimentation

Nous essayons de vous proposer une nourriture équilibrée et en même temps adaptée aux conditions rencontrées au Spitzberg.
Sachez qu'il est naturellement difficile, voir impossible, de trouver des légumes ou des fruits frais dans le Grand Nord.

Le petit déjeuner : Müesli avec café, chocolat ou thé. Pas de croissant malheureusement !

Le midi : Pique-nique: soupe chaude, barres de céréales chocolatées, fruits secs ou en-cas salés, charcuterie, fromage...

Le soir : Soupe chaude, plat chaud et dessert ...

Déplacement

Au Spitzberg, les déplacements s'effectuent en ski de randonnée nordique (fixations souples pour évoluer avec les bottes grand froid) avec pulka ou à pied lors des pentes trop raides.

Vol international:
Nous utilisons soit la compagnie régulière SAS, soit la compagnie Norwegian, via Oslo.
Eau, thé, café offerts à bord des vols SAS. Toute autre consommation (boissons ou repas) payante à bord.
Vols SAS : 1 bagage en soute de 23kg et 1 bagage en cabine de 8kg (dimensions 50x40x23cm) sont autorisés par personne.
Vols Norwegian : 1 bagage en soute 20kg est prévu et 1 bagage en cabine de 10kg (dimensions 50x40x23cm) est autorisé par personne.

Vêtements à prévoir

Pour Longyearbyen :
- Vos vêtements de voyage
- 1 maillot de bain

Pour le raid :
- 1 veste longue avec capuche (Genre Gore-Tex ou équivalent)
- 1 pantalon ou salopette coupe vent (Genre Gore-Tex ou équivalent)
- 1 doudoune (duvet)
- 1 cagoule-col épaisse (synthétique ou laine)
- 1 cagoule fine (synthétique)
- 1 bonnet chaud (synthétique ou laine)
- 1 veste polaire épaisse
- 1 veste polaire légère
- 2 à 3 T-shirts épais à col et manches longues (Polypropylène - polar ou laine)
- 2 à 3 T-shirts fins manches longues (pas de coton, synthétique ou laine, A même la peau)
- 1 caleçon long épais ( synthétique ou laine)
- 1 caleçon fin à même la peau (pas de coton)
- 1 à 2 paires de chaussettes fines (synthétique ou laine)
- 3 à 4 paires de chaussettes épaisses (Laine ou synthétique, à porter par dessus les fines)
- 1 paire de gants épais (Laine)
- 1 paire de sur-mouffles (en option, Polypropylène ou polar)
- 1 paire de gants épais imperméables au vent (windstopper ou gore tex)
- 2 paires de sous gants (laine)
- 1 paire de lunettes de soleil (Type glacier cat 4)
- 1 masque de ski ( obligatoire ! )


Mini-trousse de toilette (prévoir le minimum):

- Papier toilette et briquet type "tempête"
- 1 tube de crème solaire
- 1 bâtonnet pour les lèvres
- 1 paquet de lingettes (à porter près du corps pour éviter le gel)
- 3 à 4 pansements anti-ampoules type "compeed"
- Médicaments personnels
- 1 drap de soie

Veuillez prendre note que vos vêtements seront reconditionnés avant le départ.

Équipement à prévoir

- 1 tube de vaseline pour se protéger du froid
- 1 appareil photo (en option)
- 1 paire de jumelles (en option)
- livre (en option)
- lecteur mp3
- lampe frontale pour les séjour en mars
- 3 à 4 chauffe main (en option)

Matériel fourni sur place

Nous mettons à votre disposition des équipements de grande qualité et d'une légèreté impressionnante, pour que vous passiez un séjour agréable sans souffrir d'inconfort.

Matériel fourni:

Matériel de ski:
- Skis de randonnée nordique, bâtons et chaussures grand froid type Sorel (qui vous serviront pour la marche et sur le camp), pulka.
- Vêtements grand froid: sur veste/doudoune grand froid (pour les périodes non actives) et salopette polaire (à porter en sous couche).
- Matériel de camping : Tente 3 places pour 2 personnes, matelas auto-gonflant, sac de couchage grand froid ( t°de confort : - 25°c ), thermos, popottes.

Bagages

Les pulkas n'étant pas des "espaces" de grandes tailles, elles seront d'autant plus faciles à tirer qu'elles seront légères. Il serait souhaitable de prendre le minimum d'affaires mais des vêtements adaptés et à multi usages.
Vous pouvez prendre cependant des affaires pour votre voyage en avion et votre visite à Longyearbyen. Prévoir des chaussures chaudes, toutes vos affaires pourront êtres stockées en sécurité sur Longyearbyen pendant votre périple. Si vous prenez trop d'affaires, tout ne rentrera pas dans la pulka et vous devrez en laisser à Longyearbyen.

Pharmacie

Votre accompagnateur disposera d'une pharmacie de première urgence, d'une balise Sarsat d'un téléphone satellite et d'un fusil.
Toutefois, il est recommandé d'apporter vos médicaments personnels (aspirine, pansements, désinfectant local, coton, etc...).

Passeport

Passeport en cours de validité.
Le Svalbard est une zone détaxée. Vous êtes en principe, soumis au passage en douane (alcool et tabac) en rentrant sur le continent.

Si vous voyagez avec vos enfants sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir une carte d'identité individuelle ou un passeport individuel.

ATTENTION, à partir du 15 janvier 2017, un enfant qui voyage à l'étranger sans être accompagné de l'un de ses parents doit présenter les 3 documents suivants :
- Pièce d?identité valide du mineur : carte d'identité ou passeport + visa éventuel en fonction des exigences du pays de destination (à vérifier en consultant les fiches pays du site diplomatie.gouv.fr)
- Photocopie du titre d'identité valide du parent signataire : carte d'identité ou passeport
- Formulaire d?autorisation de sortie du territoire signé par l'un des parents titulaire de l'autorité parentale.

Pour tout complément d'informations: https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1359

Carte d'identité

Non

Visa

Non

Infos Vaccins

Pas de vaccin obligatoire.

Climat

Au printemps la température moyenne est de –6°C à –13°C en Avril et de –1°C à –4°C au mois de Mai, avec des variations pouvant aller de –30°C à des températures positives.
Les écarts de températures sont plus nets au printemps et le vent est généralement plus violent. La température minimale enregistrée à l'aéroport du Svalbard (mars 1986) est de 46,3° C en dessous de zéro, tandis que le record de chaleur, relevé en juillet 1979, est de 21,3° C. La température moyenne de l'année est de - 5,4° C.
La température de la mer en été est de 2° sur la côte ouest et de - 2° sur la côte est. La température est toujours plus basse près des glaciers.

La nuit polaire dure 2 mois et demi (14 novembre - 29 janvier), elle est aussi aimée que détestée, son unique rivale étant la pleine lune, dont la lumière intense sait donner une nouvelle dimension au paysage hivernal étincelant.
Puis vient le soleil. Chaque année pendant quatre mois, le soleil brille haut dans le ciel sans interruption (19 avril - 23 août). Fantastique...! Il se couchera définitivement le 21 octobre avant le long hiver.
En septembre, les jours raccourcissent d'une demi-heure par jour.

Géographie

Royaume des glaces, le SPITZBERG - la plus grande île de l'archipel du SVALBARD - est le territoire le plus proche du Pôle Nord. Dans ce monde "hautement polaire", les deux tiers des terres sont constamment recouverts par les glaces.

Le Svalbard s'étend sur une surface de 63.000 Km2 (presque autant que l'Irlande) et le Spitzberg, l'île la plus grande, fait 39.000 Km2. Il dresse ses pics rocheux hauts de 1.700 mètres dans un décor hivernal où il fait nuit pendant 2 mois et demi consécutifs. Déserté de toute civilisation humaine pendant très longtemps, cet archipel compte aujourd'hui 2.400 habitants qui se répartissent entre les deux peuplements : Barentsburg, communauté russe de 400 âmes et Longyearbyen, ville peuplée de 2000 Norvégiens. Longyearbyen est le centre administratif du Spitzberg.

Une nature surprenante et fragile
Vous rêvez de découvrir cette nature unique et absolue ?
Plusieurs siècles de chasse à la baleine et à l'ours ont laissé de telles traces que la nature ne parviendra sans doute jamais à les effacer. Le climat arctique rend la nature particulièrement vulnérable aux influences externes et le moindre impact humain peut avoir des conséquences catastrophiques. C'est pourquoi il est important, et les autorités l'exigent, que tous ceux qui séjournent au Spitzberg respectent les lieux en s'informant des règles sur l'archipel et les appliquent.

L'archipel comprend 3 parcs nationaux, 3 réserves naturelles, 15 réserves ornithologiques et 3 zones de réserve botanique.

Dans les parcs nationaux et les réserves, toute circulation d'engins motorisés est interdite ainsi que l'atterrissage d'hélicoptère, sans autorisation du service du gouverneur.
Les réserves ornithologiques sont interdites durant les nidifications.
Sur tout le territoire, la présence humaine doit se faire discrète en ne laissant aucune trace après son passage et en restant à distance des lieux de nidifications...

La flore et la faune
Désertique, mais fécond
On peut décrire cet ensemble d'îles situées entre 74° et 81° de latitude Nord, qui s'étend bien au-delà du pôle magnétique et couvert aux 2/3 de glaciers, comme un désert arctique.
Et pourtant, ici, où la surface de la terre ne fond que d'un mètre à peine durant l'été, on trouve malgré tout 170 espèces d'oiseaux migrateurs, dont environ une trentaine vient nicher durant le court été, ainsi que des animaux arctiques comme l'ours blanc, le renne, le phoque, le renard blanc, le morse...!

La faune

L'ours blanc
Il y a à peu près 2500 ours blancs au Spitzberg. Ils vivent essentiellement sur la banquise et chassent le phoque. Cependant, pendant les mois de printemps, ils dérivent sur des morceaux de glace vers le Sud.
À la fonte des glaces, commence pour eux une longue migration vers le Nord à la recherche de la banquise et de la nourriture. Cette migration se fait le long de la côte Est. Il arrive que certains d'entre eux s'égarent à l'intérieur des terres. Régulièrement, un ours traverse les cités minières du Spitzberg en quête de nourriture. Les côtes Est et Nord sont les endroits les plus fréquentés par ces animaux. Bien que la côte Ouest le soit beaucoup moins, ils peuvent être présents un peu partout.
Un ours affamé est potentiellement dangereux. Il faut être toujours vigilant et emporter une carabine de gros calibre. Il peut être attiré par la présence de nourriture.


Les précautions à prendre sont suivantes:
- Tour de veille durant les heures de sommeil du groupe.
- Ne jamais laisser de nourriture dans les tentes ni dans les kayaks. Il est souhaitable de la mettre à 100 m du campement.

Les ours sont totalement protégés depuis 1976. Au cas où l'on serait amené à tuer un de ces grands prédateurs, le gouverneur doit être prévenu et une enquête est faîte pour justifier de la légitime défense. La peau et la carcasse sont propriétés d'état.

Le Renard Polaire.
Présent sur la majorité de l'archipel, il profite parfois de la présence humaine pour chiper un peu de nourriture. On le trouve souvent l'été près des colonies d'oiseaux.

Le Renne du Svalbard.
C'est une sous-espèce particulière que l'on rencontre uniquement au Spitzberg. Il est plus massif que les autres rennes et vit généralement en solitaire ou en très petits groupes à cause du peu de nourriture. La population, après avoir été chassée, remonte dans ses effectifs et il est fréquent de surprendre des rennes sauvages près des habitations.

Le Morse.
Il est protégé depuis 1952 car il avait pratiquement disparu. On le trouve aujourd'hui à peu près tout le long des côtes Nord et Est. La population de morses augmente d'année en année et recommence à coloniser la côte Ouest. A bord d'un kayak, il est toujours plus prudent, de garder ses distances par rapport à cet animal très curieux de nature.

Les Phoques.
Il y a au moins trois sortes de phoques que l'on rencontre régulièrement l'été : le phoque annelé, le veau marin et le phoque barbu. Ce dernier est le moins farouche de tous et s'approche très près des kayaks.

Les oiseaux.
Pendant l'été, le Spitzberg fourmille d'oiseaux marins qui ne resteront pour certains que jusqu'à la fin Août. Seul le lagopède vit toute l'année sur l'archipel. Parmi les oiseaux que l'on peut fréquemment rencontrer, on peut citer : le mergule nain, le guillemot de Brünnich, le guillemot à miroir, la sterne arctique, le macareux moine, la mouette tridactyle, le labbe parasite, le grand labbe, le pétrel fulmar., l'eider commun et à tête grise, l'oie bernache nonnette et cravant, l'harelde de Miquelon, le bruant des neiges, le phalarope à bec large, le plongeon catmarin, le goéland bourgmestre, le bécasseau violet... et parmi les oiseaux plus rares qui nous font l'honneur de se montrer quelquefois : le goéland sénateur (mouette ivoire) qui se nourrit de graisse de phoques tués par les ours.

Baleines et autres mammifères marins.
Longtemps, la baleine du Groenland a été abondante sur les côtes du Spitzberg jusqu'à sa raréfaction au XVIIIe siècle. On aurait dû l'appeler la baleine du Spitzberg, car à tort les chasseurs pensaient quand ils lui donnèrent son nom, que le Spitzberg faisait partie du Groenland.
Il reste actuellement d'autres cétacés et l'on peut assez souvent naviguer au milieu d'un banc de bélougas longeant la côte. Ces cétacés grégaires, de taille moyenne (0,4 - 1,5 t.) sont beaucoup plus fréquents que leurs homologues les narvals qui se trouvent généralement sur la côte Est de l'île. Les bélougas sont très sociables et en été, ils se rassemblent par centaines.

Il n'est pas rare de voir quelques petits rorquals, (baleines longues de 7 à 10 m), venir s'alimenter à quelques miles de la côte, dans les fjords.

La flore
Le sous-sol est gelé en permanence en moyenne jusqu'à 200 mètres (entre 100 et 400 m) de profondeur ; 20 cm à 1 mètre seulement dégèlent en surface durant 6 à 12 semaines. Ce mécanisme gel - dégel forme un processus qui donne au sol un mouvement perpétuel.
La saison de végétation est extrêmement courte. Seules les plantes spécialisées arrivent à pousser dans ces conditions extrêmes. On recense à peu près 170 espèces de plantes dont le saule arctique, un "arbre" rampant qui se distingue difficilement de l'herbe rase.

La toundra la plus variée, la plus herbacée et la plus riche se situe dans la zone centrale du Spitzberg, autour de Longyearbyen, où l'on trouve la majorité des plantes qui poussent sur l'archipel. Au Nord et en altitude, les plantes font place à de nombreuses variétés de lichens, à la plus grande satisfaction des rennes qui s'en nourrissent l'hiver.

Mousse et algues se développent généreusement aux emplacements des colonies d'oiseaux marins qui déposent des tonnes de fientes. Si bien que l'on peut repérer de loin dans le paysage, le lieu des nidifications souligné d'un tapis vert tendre et de névés de couleur rose (coloration due aux algues).

Communautés
On dénombre cinq communautés : 3 norvégiennes et 2 russes. En partant de Longyearbyen (2000 habitants),
- Ny Ålesund (40 personnes en permanence), la communauté la plus au nord du monde est devenue un centre scientifique international situé au Nord-ouest dans la Baie du Roi.
- Svea, à 50 km au Sud-est., la dernière mine norvégienne où une cinquantaine de personnes vont travailler quelques jours et reviennent ensuite à Longyearbyen.
- Barentsburg , communauté russe de 400 habitants, située à 45 Km au Sud-ouest
- Pyramiden (fermée en 1998), à 50 km au Nord.
Les moyens de transport sont l'hélicoptère, l'avion, le bateau ou le scooter des neiges en hiver. En théorie, chaque habitant dispose d'une surface de la taille du Liechtenstein.

Longyearbyen : Cité administrative
Longyearbyen est l'une des communautés norvégiennes de l'archipel. Outre l'activité minière qui est presque terminé (14 mineurs en 2002), on peut trouver beaucoup de services. Cette ville ne dispose que de 40 Km de routes.
Elle est située à 1h45 de TromsØ par avion, au Nord de l'Océan Glacial Arctique, ce qui représente une distance de presque 1000 Km. Longyearbyen est à 1260 Km au Nord du cercle polaire arctique, alors que le pôle Nord n'est qu'à une distance de 1300 Km de Longyearbyen.

Loi et ordre
Le Svalbard est régi par la loi norvégienne et plus particulièrement par le droit civil et criminel. Il existe une législation spéciale concernant la nature et l'environnement. Le gouverneur du Svalbard est le principal représentant du gouvernement. Ses pouvoirs sont de plusieurs ordres : il est à la fois chef de la police, préfet et parfois juge.

Les vestiges culturels
L'histoire du Svalbard est riche d'aventures polaires qui ont laissé des vestiges allant du XVIIème siècle, (la chasse à la baleine et la venue des trappeurs), jusqu'au début des activités minières et la conquête du Pôle Nord. Ces vestiges sont protégés, s'ils sont antérieurs à 1946, par exemple les tombes des chasseurs de baleines du XVIIème siècle. Il est donc interdit d'endommager ou de soustraire les vestiges historiques ou les os de baleines sur les plages. Si de nouvelles découvertes sont faites, elles doivent être déclarées auprès des autorités. Il est interdit de camper à moins de 100 m de tout vestige datant d'avant la dernière guerre mondiale.

  • , 56 ans, Thorigny-sur-Marne
    du 02 avril 2017 au 17 avril 2017
    Expérience Polaire exceptionnelle, raid très engagé quand les conditions météo sont moins favorables... Bien se préparer, autant physiquement que psychologiquement afin d'apprécier à leurs justes valeurs les immensités sauvages de cette terre Polaire. Une belle aventure humaine de la vie en groupe.
  • , 30 ans, PARIS
    du 26 mars 2017 au 10 avril 2017
    Le raid Côte Est est une expérience incroyable qui a dépassé de loin mes attentes. Les paysages traversés sont très diversifiés et vraiment impressionnants. Le fait de l'avoir fait fin mars-début avril a été très intéressant dans la mesure où nous assistons vraiment à la mise en place du jour polaire (+20min de "jour" par jour) et ce malgré des températures froides voire glaciales (-30 degrés la 1ere semaine). En revanche, ne le faites pas si votre seul but est de croiser un ours car vous risquez d'être déçus! Faites le pour l'aventure et pour la beauté de l'arctique! PS:A déconseiller fortement à ceux qui aiment leur confort!!!!!!!!!!!!!
  • , 54 ans, La chapelle basse mer
    du 26 mars 2017 au 10 avril 2017
    Organisation à la hauteur de l'aventure. Cependant plus de précisions sur le matériel technique à emporter.
  • , 33 ans, NANTES
    du 26 mars 2017 au 10 avril 2017
    Un programme exigeant physiquement comme précisé, mais tout est fait pour rendre le voyage le plus agréable possible : guide souriante, cuisine excellente, prêt de matériel de qualité, parcours avec des paysages fantastiques. Bref, un très beau voyage pour les aventuriers en quête d'expérience du grand nord ! :-)
  • , 33 ans, ISSY LES MOULINEAUX
    du 15 mars 2015 au 30 mars 2015
    Une première expérience très réussie! Un matériel de très bonne qualité. Un guide attentif et très vivant. Une nourriture riche et variée. La tente mess et les chiens ont contribué de manière certaine à cette convivialité de groupe. Expérience à renouveler avec l'espoir de voir des ours!
  • , 50 ans, PARIS
    du 15 mars 2015 au 30 mars 2015
    Magnifique raid même si nous n'avons pas eu la chance de voir d'ours... Skier sur la banquise face au glacier avec une lumière fantastique, c'était magique !!! (Photos : http://florence.lepriol.free.fr/europe/2015-0329-0413-Spitzberg/)
  • , 33 ans, LA CHAPELLE SAINT MESMIN
    du 15 mars 2015 au 30 mars 2015
    Une magnifique aventure polaire sur une côte Est très peu fréquentée (par les humains tout du moins). Des paysages grandioses, la banquise et les glaciers que l'on peut toucher du doigt. Le séjour reste sportif avec des caprices de la météo et malgré l'aide de 2 chiens. Mais la variété des repas remontent toujours le moral des troupes !
  • , 45 ans, SION
    du 21 avril 2014 au 07 mai 2014
    Excellente première expérience polaire : paysages magnifiques et ambiance grand nord en font une expérience inoubliable. Notre guide accompagnateur était super. La présence des deux chiens a également été un plus pour l'ambiance, aider à tirer les pulkas et éviter un tour de garde la nuit pour les ours.
  • , BELFORT
    du 06 avril 2014 au 21 avril 2014
    Voyage exceptionnel, on en prend plein les yeux pendant 12 jours ! Les paysages sont à couper le souffle, les journées sont bien remplies mais pas épuisantes (notamment grâce à notre super guide Tito qui 'sent' très bien son groupe !), et les repas permettent de bien récupérer. Le froid étant le prix à payer...mais même fatigué et crasseux on en redemande !