Spitzberg

Exploration du Nord Ouest du Spitzberg en voilier (CSVOIL3)

Croisière polaire | Croisière & Voile
Bateau : Tarka | Voiliers et goélettes
| À partir de 3200 €

Prochain départ le 14/06/2019

Comparer
Réservez
Précédent Suivant
Spitzberg Réserver ce voyage
13 jours

Embarquez pour une découverte de la côte Nord Ouest du Spitzberg, un concentré d'Arctique avec des paysages typiques et une faune très variée... Que vous soyez novice en navigation ou déjà aguerri, voilà le voyage idéal pour ceux qui souhaitent découvrir ce territoire unique en profitant d'un moyen de locomotion respectueux des lieux et confortable, le tout au sein d'un équipage expérimenté.

C'est à bord de Tarka, un voilier en aluminium taillé pour les expéditions arctiques que vous effectuez ce voyage participatif à la découverte des richesses de ce territoire, aux portes du Pôle Nord. Les icebergs de l'icefjord, les glaciers de la baie du roi et de Monacobreen, les observations d'ours du nord et des stations baleinières abandonnées seront des moments forts de ce voyage hors norme dont vous serez l'un des acteurs.

Vous aimerez...
  • La découverte de la zone la plus riche du Svalbard à bord d'un refuge flottant
  • La possibilité d'observer les ours polaires
  • La navigation dans la baie du roi avec ses innombrables glaciers
Jour 01 : Embarquement à Longyearbyen

Arrivée et installation à bord dans l'après midi. Vous faites connaissance avec l'équipage, le voilier et son équipement. Premiers exercices de sécurité et de manipulation du bateau et des voiles pour s'initier à cette pratique.
Vous effectuez une première navigation dans la soirée pour sortir de l'Icefjord, longer les iles du Prince Karl et installer votre mouillage à proximité de la baie de la croix, au pied de ses falaises et de ses glaciers majestueux.

Hébergement : A bord

Jour 02 : Baie de la Croix

Navigation jusqu'en baie de la Croix que vous découvrez en profondeur jusqu'à l’impressionnante langue glaciaire de 8km du Lilliehöökbreen. Selon les conditions, vous prenez la direction de Magdalenfjord le soir même.

Hébergement : A bord

Jour 03 à 05 : Magdalenfjord et les iles du nord ouest

Vous découvrez le fjord de Madeleine, superbe site avec des sommets effilés et de nombreux glaciers se jetant dans ces eaux sombres protégées. Cette zone a été très fréquentée par les chasseurs de baleines dès le 16ème siècle et les vestiges de leurs passages sont nombreux, témoins poignants de l'histoire de ces lieux. Vous naviguez en direction de ces différents lieux dont les noms témoignent de l'origine des équipage: ile des danois, ile Amsterdam, l'occasion d'une belle escale à terre.

Hébergement : A bord

Jour 06 à 10 : Côte Nord du Svalbard

Vous longez désormais la côte Nord de l'archipel, zone totalement isolée et inhabitée. Cette partie du séjour est une occasion unique pour observer la faune. En effet, les observations de rennes, de phoques mais également du seigneur des lieux, l'ours polaire, sont fréquentes dans cette zone. Vous naviguez jusqu'au glacier de Monaco dont le front s'étend sur plusieurs kilomètres. Moment de contemplation magique face à cette nature grandiose.

Hébergement : A bord

Jour 11 à 12 : Navigation vers le sud et Ny Alesund

Navigation spectaculaire pour redescendre la cote ouest à travers le canaux de Mushamna. Vous faites une visite à terre à Ny Ålesund, village le plus au nord de la planète et centre international de recherche. Vous descendez ensuite vers l'Icefjord en longeant l'ile de Prince Karl où viennent se poser parfois les morses et faites une dernière escale à Barentsbourg. Courte visite de cette enclave russe si atypique et dernier mouillage avant de retrouver la baie de Longyearbyen.

Hébergement : A bord

Jour 13 : Débarquement à Longyearbyen

Débarquement à Longyearbyen le matin.

Attention, ce programme n'est donné qu'à titre indicatif et non contractuel, il est susceptible d'être modifié selon les aléas et impératifs liés à la météo, la mer, la technique. Il peut se dérouler dans un ordre différent.

Du
Au
Prix TTC par pers.
Départ assuré
Inscription
  • 14/06/2019
    26/06/2019
    3200€
    Départ initié
  • 28/06/2019
    10/07/2019
    3200€
    Départ initié
Code voyage :
CSVOIL3
Nombre de participants :
5 à 12

Dans le cas où le bateau aurait du retard dû aux conditions de navigation, les frais occasionnés par ce retard sont à votre charge.

Les disponibilités ne pouvant être affichées en temps réel, nous vous recommandons de nous contacter par téléphone ou email avant toute réservation.

le prix comprend :
  • La navigation port/port en pension complète
  • Les boissons (eau, café, thé à volonté)
  • L'encadrement par un capitaine francais
le prix ne comprend pas :
  • Les vols au départ de Paris
  • Les frais d'inscription: 18€ par personne
  • L'assurance voyage annulation (3% du prix du voyage), l'assurance rapatriement (2%) ou l'assurance voyage multirisques : annulation, assistance, bagage, rapatriement (4% du prix du voyage)
  • Une extension sur place
À payer sur place :
  • Les dépenses personnelles
  • Les pourboires
  • Les transferts aéroport
  • Les boissons autres que celles mentionnées: caisse de bord de 35€/personne et par jour
Présentation

Tarka est un slopp pouvant accueillir confortablement 8 personnes à son bord et 2 membres d'équipage.
Ce voilier allie parfaitement performances maritimes pour la navigation hauturière et confort nécessaire dans les contrées polaires afin de découvrir, dans les meilleures conditions, ces terres isolées au climat rude. En entrant à bord de ce bateau, vous arrivez chez Olivier, à bord de sa maison d'hôte flottante qui vous permettra d'approcher au plus près la nature sauvage locale. Le bateau est confortable sans être luxueux mais il a été aménagé pour rendre le séjour à bord agréable avec un carré pour la convivialité et de nombreux hublots pour profiter de la luminosité tout en permettant de belles navigations dans ces contrées hostiles.
A bord, 4 cabines mixtes de 2 personnes avec salle de bain et wc individuels.

Caractéristiques

Membres d'équipage: 1 à 2, le capitaine Olivier Lehec, qui peut être accompagné d'un second
Passagers: 8
Longueur: 18,28 mètres
Largeur: 5,20 mètres
Tirant d'eau:  2,85 mètres
Déplacement: 19 T
Surface de voilure: 220 m2
Matériaux: Aluminium
Désalinisateur et eau chaude
Chauffage à air pulsé dans toutes les cabines
Electricité par groupe électrogène
2 annexes hors bord

Présentation

4 couchettes simples superposées réparties dans 2 cabines de 2 à l'avant avec salle de bain, douche chaude, lavabo et WC. 1 coffre sous chaque couchette, 1 tiroir/placard/personne.
2 lits doubles répartis dans 2 cabines à l'arrière avec salle de bain, douche chaude, lavabo et WC. 1 coffre sous chaque couchette, 1 tiroir/placard/personne.

Plan de cabines

Voici le plan du voilier.

Alimentation

Pension complète à bord du bateau. Tarka propose une cuisine simple et variée. La difficultée pour trouver des produits frais dans certains secteurs limitent toutefois la consommation en fruits et légumes. Boissons (café, thé) compris et à disposition. 


Nous n'avons pas sur le bateau, les moyens techniques et humains pour assurer un menu spécial aux personnes qui en feraient la demande. De même, nous ne pouvons pas assumer le risque que représentent les personnes sujettes aux allergies alimentaires. Le barrage de la langue et l'approximation de certaines formulations de nous permettent pas de garantir la composition des ingrédients utilisés.

Courant électrique

Vous avez du 220V à bord pour recharger vos batteries.

Monnaie

La monnaie est la couronne Norvégienne (1€ ~ 10 NOK). Vous en aurrez uniquement besoin si vous souhaitez acheter de l'alcool à bord ou lorsque nous effectuerons une escale à Ny Alesund afin d'y acheter des timbres et poster une lettre depuis cette poste la plus septentrionale du monde. Barenstbourg permet également de faire quelques amplettes avec des spécialités russes!

Activités Optionnelles

Les visites de musée ou autres activités optionnelles plus longues doivent être envisagées dans le cadre d'une extension de séjour.

Langues
Français à bord
Guides polaires

Olivier Lehec, le skipper de Tarka, vous fera partager sa passion pour la mer, la navigation et les régions polaires. A 51 ans, cet ancien ingénieur possédant de nombreux diplômes maritimes possède désormais une dizaine d'année d'expérience de navigations en Arctique et Antarctique à bord de Tarka. Il vous fera découvrir les plus belles régions de l'Arctique, tout en vous débarassant au maximum des soucis matériels du bateau et de la navigation pour que vous puissiez profiter pleinement de votre séjour. Toutefois, c'est avec grand plaisir qu'il vous initiera aux techniques de navigation.
Tant pour la navigation que pour l’organisation à bord, il devra être aidé par l'ensemble des passagers.
Le violon étant sa seconde passion, les musiciens sont les bienvenus avec leur instrument.

Si vous souhaitez être accompagné par un guide afin d'effectuer de plus grandes explorations en kayak ou à pied, nous pouvons privatiser une croisière sur Tarka avec un de nos guides.

Alimentation

Pension complète à bord du bateau. Valiente propose une cuisine variée et fraîche autant que possible. Nous ne sommes pas dans de la grande cuisine mais tout le monde met la main à la pate pour aider l'équipage dans la préparation des repas dont la qualité dépend de votre implication autant que des produits locaux que nous trouverons sur place.
Boissons (café, thé) comprises et à disposition.

Déplacement

Nous naviguons sur un voilier imposant et tout le monde est mis à contribution pour les manœuvres et la navigation. Ainsi, vous serez initié à ces techniques simples et serez sollicité pour effectuer des carres de veille lors des navigations tardives. Rassurez vous, le soleil est permanent et c'est l'occasion de faire de superbes observations.

Vêtements à prévoir

- Une paire de bottes montantes et antidérapantes (facultatif)
- Une paire de chaussures légères pour le pont et l'intérieur du bateau
- Une paire de chaussures de randonnée ou de montagne
- Des paires de chaussettes de laine
- Une veste de montagne ou un bon anorak imperméable (Assurez-vous que votre parka soit toujours à portée de main, si jamais vous deviez vous précipiter à l'extérieur pour observer un animal)
- Des pull-over chauds ou fourrures polaires
- Des sous-vêtements haut et bas. C'est la première isolation que vous aurez, soignez-la. Des fibres techniques fines, comme la Carline ou la Polartec sont très efficaces, chaudes, souples, confortables et légères. Elles sèchent très rapidement.
- Un pantalon de randonnée confortable
- Un sur-pantalon imperméable (pour les débarquements en annexe)
- Une paire de gants ou moufles imperméable
- Une paire de gants en laine
- Bonnet de laine / Cache cou

Équipement à prévoir

- Un bloc-notes
- Un appareil photo
- Une paire de jumelles
- Des lunettes de soleil classe 3 minimum
- Une trousse de pharmacie personnelle
- De la crème de protection solaire (visage et lèvres)
- Une petite gourde thermos
- Serviette et nécessaire de toilette
- Des sacs plastiques pour l'étanchéité de vos affaires

Matériel fourni sur place

- Matériel de sécu pour les débarquements en annexe.

Bagages

Nous vous recommandons un sac de voyage souple plus facile à ranger dans les cabines. Évitez absolument les valises car elles ne rentrent pas dans le voilier.
Prévoyez également un sac à dos ~35 litres.

Pharmacie

Il est recommandé aux participants d'apporter leurs médicaments : Aspirine, antiseptique intestinal, petits ciseaux, tricostéril, crème de protection solaire visage et lèvres, crème... Pensez également à vos pieds : Elastoplast, éosine...
Des moustiques sont présents, pensez à un répulsif.

Passeport

Passeport en cours de validité.
Le Svalbard est une zone détaxée. Vous êtes en principe, soumis au passage en douane (alcool et tabac) en rentrant sur le continent.

Si vous voyagez avec vos enfants sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir une carte d'identité individuelle ou un passeport individuel.

ATTENTION, à partir du 15 janvier 2017, un enfant qui voyage à l'étranger sans être accompagné de l'un de ses parents doit présenter les 3 documents suivants :
- Pièce d?identité valide du mineur : carte d'identité ou passeport + visa éventuel en fonction des exigences du pays de destination (à vérifier en consultant les fiches pays du site diplomatie.gouv.fr)
- Photocopie du titre d'identité valide du parent signataire : carte d'identité ou passeport
- Formulaire d?autorisation de sortie du territoire signé par l'un des parents titulaire de l'autorité parentale.

Pour tout complément d'informations: https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1359

Carte d'identité

Non

Visa

Non

Infos Vaccins

Pas de vaccin obligatoire.

Climat

Température : En été, la température moyenne est d'environ 6 à 8°C avec des variations qui peuvent aller de 1 à 10°C.
La température minimale enregistrée à l'aéroport du Svalbard (mars 1986) est de 46.3°C en dessous de zéro, tandis que le record de chaleur, relevé en juillet 1979, est de 21.3°C.La température moyenne de l'année est de - 5.4°C.
La température de la mer en été est de 2°C sur la côte Ouest et de - 2°C sur la côte Est. La température est toujours plus basse près des glaciers.
Lumière : Jour constant.

Géographie

Royaume des glaces, le SPITZBERG - la plus grande île de l'archipel du SVALBARD - est le territoire le plus proche du Pôle Nord. Dans ce monde "hautement polaire", les deux tiers des terres sont constamment recouverts par les glaces.

Le Svalbard s'étend sur une surface de 63.000 Km2 (presque autant que l'Irlande) et le Spitzberg, l'île la plus grande, fait 39.000 Km2. Il dresse ses pics rocheux hauts de 1.700 mètres dans un décor hivernal où il fait nuit pendant 2 mois et demi consécutifs. Déserté de toute civilisation humaine pendant très longtemps, cet archipel compte aujourd'hui 2.400 habitants qui se répartissent entre les deux peuplements : Barentsburg, communauté russe de 400 âmes et Longyearbyen, ville peuplée de 2000 Norvégiens. Longyearbyen est le centre administratif du Spitzberg.

Une nature surprenante et fragile
Vous rêvez de découvrir cette nature unique et absolue ?
Plusieurs siècles de chasse à la baleine et à l'ours ont laissé de telles traces que la nature ne parviendra sans doute jamais à les effacer. Le climat arctique rend la nature particulièrement vulnérable aux influences externes et le moindre impact humain peut avoir des conséquences catastrophiques. C'est pourquoi il est important, et les autorités l'exigent, que tous ceux qui séjournent au Spitzberg respectent les lieux en s'informant des règles sur l'archipel et les appliquent.

L'archipel comprend 3 parcs nationaux, 3 réserves naturelles, 15 réserves ornithologiques et 3 zones de réserve botanique.

Dans les parcs nationaux et les réserves, toute circulation d'engins motorisés est interdite ainsi que l'atterrissage d'hélicoptère, sans autorisation du service du gouverneur.
Les réserves ornithologiques sont interdites durant les nidifications.
Sur tout le territoire, la présence humaine doit se faire discrète en ne laissant aucune trace après son passage et en restant à distance des lieux de nidifications...

La flore et la faune
Désertique, mais fécond
On peut décrire cet ensemble d'îles situées entre 74° et 81° de latitude Nord, qui s'étend bien au-delà du pôle magnétique et couvert aux 2/3 de glaciers, comme un désert arctique.
Et pourtant, ici, où la surface de la terre ne fond que d'un mètre à peine durant l'été, on trouve malgré tout 170 espèces d'oiseaux migrateurs, dont environ une trentaine vient nicher durant le court été, ainsi que des animaux arctiques comme l'ours blanc, le renne, le phoque, le renard blanc, le morse...!

La faune

L'ours blanc
Il y a à peu près 2500 ours blancs au Spitzberg. Ils vivent essentiellement sur la banquise et chassent le phoque. Cependant, pendant les mois de printemps, ils dérivent sur des morceaux de glace vers le Sud.
À la fonte des glaces, commence pour eux une longue migration vers le Nord à la recherche de la banquise et de la nourriture. Cette migration se fait le long de la côte Est. Il arrive que certains d'entre eux s'égarent à l'intérieur des terres. Régulièrement, un ours traverse les cités minières du Spitzberg en quête de nourriture. Les côtes Est et Nord sont les endroits les plus fréquentés par ces animaux. Bien que la côte Ouest le soit beaucoup moins, ils peuvent être présents un peu partout.
Un ours affamé est potentiellement dangereux. Il faut être toujours vigilant et emporter une carabine de gros calibre. Il peut être attiré par la présence de nourriture.


Les précautions à prendre sont suivantes:
- Tour de veille durant les heures de sommeil du groupe.
- Ne jamais laisser de nourriture dans les tentes ni dans les kayaks. Il est souhaitable de la mettre à 100 m du campement.

Les ours sont totalement protégés depuis 1976. Au cas où l'on serait amené à tuer un de ces grands prédateurs, le gouverneur doit être prévenu et une enquête est faîte pour justifier de la légitime défense. La peau et la carcasse sont propriétés d'état.

Le Renard Polaire.
Présent sur la majorité de l'archipel, il profite parfois de la présence humaine pour chiper un peu de nourriture. On le trouve souvent l'été près des colonies d'oiseaux.

Le Renne du Svalbard.
C'est une sous-espèce particulière que l'on rencontre uniquement au Spitzberg. Il est plus massif que les autres rennes et vit généralement en solitaire ou en très petits groupes à cause du peu de nourriture. La population, après avoir été chassée, remonte dans ses effectifs et il est fréquent de surprendre des rennes sauvages près des habitations.

Le Morse.
Il est protégé depuis 1952 car il avait pratiquement disparu. On le trouve aujourd'hui à peu près tout le long des côtes Nord et Est. La population de morses augmente d'année en année et recommence à coloniser la côte Ouest. A bord d'un kayak, il est toujours plus prudent, de garder ses distances par rapport à cet animal très curieux de nature.

Les Phoques.
Il y a au moins trois sortes de phoques que l'on rencontre régulièrement l'été : le phoque annelé, le veau marin et le phoque barbu. Ce dernier est le moins farouche de tous et s'approche très près des kayaks.

Les oiseaux.
Pendant l'été, le Spitzberg fourmille d'oiseaux marins qui ne resteront pour certains que jusqu'à la fin Août. Seul le lagopède vit toute l'année sur l'archipel. Parmi les oiseaux que l'on peut fréquemment rencontrer, on peut citer : le mergule nain, le guillemot de Brünnich, le guillemot à miroir, la sterne arctique, le macareux moine, la mouette tridactyle, le labbe parasite, le grand labbe, le pétrel fulmar., l'eider commun et à tête grise, l'oie bernache nonnette et cravant, l'harelde de Miquelon, le bruant des neiges, le phalarope à bec large, le plongeon catmarin, le goéland bourgmestre, le bécasseau violet... et parmi les oiseaux plus rares qui nous font l'honneur de se montrer quelquefois : le goéland sénateur (mouette ivoire) qui se nourrit de graisse de phoques tués par les ours.

Baleines et autres mammifères marins.
Longtemps, la baleine du Groenland a été abondante sur les côtes du Spitzberg jusqu'à sa raréfaction au XVIIIe siècle. On aurait dû l'appeler la baleine du Spitzberg, car à tort les chasseurs pensaient quand ils lui donnèrent son nom, que le Spitzberg faisait partie du Groenland.
Il reste actuellement d'autres cétacés et l'on peut assez souvent naviguer au milieu d'un banc de bélougas longeant la côte. Ces cétacés grégaires, de taille moyenne (0,4 - 1,5 t.) sont beaucoup plus fréquents que leurs homologues les narvals qui se trouvent généralement sur la côte Est de l'île. Les bélougas sont très sociables et en été, ils se rassemblent par centaines.

Il n'est pas rare de voir quelques petits rorquals, (baleines longues de 7 à 10 m), venir s'alimenter à quelques miles de la côte, dans les fjords.

La flore
Le sous-sol est gelé en permanence en moyenne jusqu'à 200 mètres (entre 100 et 400 m) de profondeur ; 20 cm à 1 mètre seulement dégèlent en surface durant 6 à 12 semaines. Ce mécanisme gel - dégel forme un processus qui donne au sol un mouvement perpétuel.
La saison de végétation est extrêmement courte. Seules les plantes spécialisées arrivent à pousser dans ces conditions extrêmes. On recense à peu près 170 espèces de plantes dont le saule arctique, un "arbre" rampant qui se distingue difficilement de l'herbe rase.

La toundra la plus variée, la plus herbacée et la plus riche se situe dans la zone centrale du Spitzberg, autour de Longyearbyen, où l'on trouve la majorité des plantes qui poussent sur l'archipel. Au Nord et en altitude, les plantes font place à de nombreuses variétés de lichens, à la plus grande satisfaction des rennes qui s'en nourrissent l'hiver.

Mousse et algues se développent généreusement aux emplacements des colonies d'oiseaux marins qui déposent des tonnes de fientes. Si bien que l'on peut repérer de loin dans le paysage, le lieu des nidifications souligné d'un tapis vert tendre et de névés de couleur rose (coloration due aux algues).

Communautés
On dénombre cinq communautés : 3 norvégiennes et 2 russes. En partant de Longyearbyen (2000 habitants),
- Ny Ålesund (40 personnes en permanence), la communauté la plus au nord du monde est devenue un centre scientifique international situé au Nord-ouest dans la Baie du Roi.
- Svea, à 50 km au Sud-est., la dernière mine norvégienne où une cinquantaine de personnes vont travailler quelques jours et reviennent ensuite à Longyearbyen.
- Barentsburg , communauté russe de 400 habitants, située à 45 Km au Sud-ouest
- Pyramiden (fermée en 1998), à 50 km au Nord.
Les moyens de transport sont l'hélicoptère, l'avion, le bateau ou le scooter des neiges en hiver. En théorie, chaque habitant dispose d'une surface de la taille du Liechtenstein.

Longyearbyen : Cité administrative
Longyearbyen est l'une des communautés norvégiennes de l'archipel. Outre l'activité minière qui est presque terminé (14 mineurs en 2002), on peut trouver beaucoup de services. Cette ville ne dispose que de 40 Km de routes.
Elle est située à 1h45 de TromsØ par avion, au Nord de l'Océan Glacial Arctique, ce qui représente une distance de presque 1000 Km. Longyearbyen est à 1260 Km au Nord du cercle polaire arctique, alors que le pôle Nord n'est qu'à une distance de 1300 Km de Longyearbyen.

Loi et ordre
Le Svalbard est régi par la loi norvégienne et plus particulièrement par le droit civil et criminel. Il existe une législation spéciale concernant la nature et l'environnement. Le gouverneur du Svalbard est le principal représentant du gouvernement. Ses pouvoirs sont de plusieurs ordres : il est à la fois chef de la police, préfet et parfois juge.

Les vestiges culturels
L'histoire du Svalbard est riche d'aventures polaires qui ont laissé des vestiges allant du XVIIème siècle, (la chasse à la baleine et la venue des trappeurs), jusqu'au début des activités minières et la conquête du Pôle Nord. Ces vestiges sont protégés, s'ils sont antérieurs à 1946, par exemple les tombes des chasseurs de baleines du XVIIème siècle. Il est donc interdit d'endommager ou de soustraire les vestiges historiques ou les os de baleines sur les plages. Si de nouvelles découvertes sont faites, elles doivent être déclarées auprès des autorités. Il est interdit de camper à moins de 100 m de tout vestige datant d'avant la dernière guerre mondiale.