Antarctique

L'Antarctique à la voile (CANTV)

Croisière polaire | Croisière & Voile
Bateau : Mar y Pôles | Voiliers et goélettes
Niveau : facile
| À partir de 6500 €

Prochain départ le 12/01/2020

Comparer
Réservez
voilier en Antarctique
baleines en voilier antarctique
voilier en Antarctique
Précédent Suivant
Réserver ce voyage
21 jours , 21 jours de navigation entrecoupés de sorties à terre

L’Antarctique c’est la terre des extrêmes, là où se rêve encore l’aventure, sur la trace d’illustres prédécesseurs. Un continent hostile mais fascinant.

Nous vous proposons de découvrir ce sanctuaire de manière active pour être au plus proche de cette nature sauvage, mais qui récompense chaque effort par un spectacle exceptionnel. La traversée du passage de Drake nous rappelle l'isolement de ces terres du bout du monde. Après avoir croisé nos premiers icebergs, nous découvrons le nord de la péninsule. La météo s'apaise et nous nous faufilons dans les canaux à la découverte des criques et iles mythique de ce territoire. Nous rencontrons les hôtes des lieux, baleines, phoques, léopards des mers, éléphants de mer, et bien sur manchots et autres oiseaux. C’est également sur ces petites îles rocailleuses que se sont installées bon nombre de bases scientifiques. On y étudie aussi bien les changements climatiques, le magnétisme terrestre que la faune et la flore ou l’écosystème marin. Un voyage hors du temps, envoûtant, dans une région d’où l’on revient en faisant sienne cette phrase de Charcot : « d’où vient l’étrange attirance de ces régions polaires, si puissante, si tenace qu’après en être revenu, on ne songe qu’à retourner vers elles»

Vous aimerez...
  • Le voilier comme camp de base pour approcher de manière douce des sites préservés des bateaux de croisière
  • La faune sauvage exceptionnelle de l'Antarctique
  • Une aventure en petit groupe dans le dernier continent sauvage de la planète
Jour 01 : Buenos Aires / Ushuaïa

Arrivée à Buenos Aires, la capitale de l’Argentine, et vol vers Ushuaïa. Prise en charge à l'aéroport et embarquement à bord du voilier.

Hébergement : A bord

Jour 02 : Navigation vers Puerto Williams

Départ d’Ushuaia pour Puerto Williams (environ 2300 habitants), sur l’île Navarino. C’est la ville la plus australe du monde. Le voilier arrivera dans l’après-midi. En soirée, nous aurons le temps d’aller boire le fameux pisco sour au yatch club Micalvi.

Hébergement : A bord en couchette

Jour 03 à 05 : Cap Horn et passage de Drake

Si la fenêtre météo est clémente, nous faisons cap au sud en longeant la côte vers le détroit de Beagle et le célèbre Cap Horn où nous pouvons croiser nos premiers dauphins et manchots. Nous commençons ensuite la traversée du détroit de Drake qui sépare l’Amérique du Sud de l’Antarctique sur environ 800 km à travers les célèbres quarantièmes rugissants. Le voilier, ancien bateau de course, est taillé pour affronter ces éléments. La traversée dure entre 3 et 4 jours selon les conditions. Chaque participant sait ce qu'il a à faire et entre l'aide à l'équipage, le repos et un peu de lecture, cette traversée est vite effectuée pour ceux qui n'ont pas le mal de mer. L'approche des premiers icebergs annonce l'arrivée sur la péninsule et donc les premiers quarts de nuits pour surveiller que ces mastodontes de glace ne nous frôlent pas.

Hébergement : A bord en couchette

Jour 06 à 07 : Ile de Déception

Navigation et mouillage dans la baie des baleiniers, au coeur de la caldeira engloutie de l'île de Deception qui abrite 300 000 couples de pingouins, manchots et otaries dans un décor volcanique irréel. Nous pouvons grimper sur la crête d’où la vue sur les Shetland du Sud est imprenable et même nous baigner par endroit, en creusant un trou : les eaux sont chauffées par l’activité volcanique !

Hébergement : A bord en couchettes

Jour 08 à 09 : Ile d'Enterprise et Dorian Cove

Après 2 jours sur place, nous quittons Deception pour l’île Enterprise à 80 milles de là. Via le détroit de Gerlache, qui offre une navigation plus tranquille, nous atteignons Enterprise où gît un ancien baleinier, échoué dans la baie, à côté des restes de petites embarcations qui servaient autrefois à la chasse. C’est là que nous mouillons.
Le Mar y Pôles poursuit sa route à travers les eaux parsemées de growlers du canal Neumayer jusqu’à Dorian Cove, une baie magnifique et très tranquille. A terre, à deux pas d’une importante rockerie, une cabane inhabitée, refuge de survie entretenu par les Britanniques, donne l’impression de revivre l’histoire l’histoire des aventuriers d’autrefois. D’ici, nous avons un point de vue magnifique sur le mont Frances, sur l’île Anvers, le point culminant de la péninsule.

Hébergement : A bord en couchettes

Jour 10 : Archipel de Melchior et archipel de Palmer

A quelques miles de là, de l’autre côté d’une pointe rocheuse se trouve Port Lockroy, sur l’île Wiencke. C’est une halte obligée pour toute visite en péninsule. Les Anglais tiennent ici un musée avec un bureau de poste d’où il est possible d’envoyer des cartes postales et un petit magasin de souvenirs. Autour des bâtiments vit une imposante colonie de manchots papous. Un peu plus loin repose un squelette de baleine.
Via le détroit de Bismark, on atteint Palmer station, la station de recherche américaine, sur l’île Anvers. Sur rendez-vous, nous pourrons la visiter et, peut-être, déjeuner avec les scientifiques qui l’occupent toute l’année.

Hébergement : A bord en couchette

Jour 11 à 12 : Ile de Petermann et baie de Charcot

L’île Petermann, dans le détroit de Penola a servi de refuge au commandant Charcot qui a baptisé Port circoncision le sud-est de l’île. C’est là que vit la colonie de manchots papou la plus au sud ainsi que des manchots Adélie C’est en péninsule Antarctique que le commandant Charcot a effectué ses deux hivernages, à bord du « Français » puis du « Pourquoi Pas ? ». A Port Circoncision comme à Port Charcot, nous pourrons observer des vestiges laissés par ses deux expéditions. Une marque dans la roche ou un cairn, dressé au sommet d’une colline.

Hébergement : A bord en couchette

Jour 13 : Archipel des îles Argentines et base de Vernadsky

Un peu plus au sud, nous atteindrons les îles Argentines. La station Akademik Vernadsky appartenait aux Anglais jusqu’en 1996. Aujourd’hui, elle abrite toute l’année une équipe de scientifiques ukrainiens : nous irons boire un petit verre en leur compagnie. Et qui sait entamer une partie de foot avec eux ! A quelques pas de là, Wordie House que nous pourrons visiter avec l’autorisation du commandant de la base, rappelle les conditions de vie des pionniers de l’Antarctique. Nous pourrons également profiter d’une balade sur l’île pour apercevoir, nichés sur les falaises, les cormorans aux yeux bleus.

Hébergement : A bord en couchettes

Jour 14 à 15 : Remontée vers le nord: baie Paradis et base chilienne Videla

Il faudra ensuite songer à entamer la remontée vers le Nord. Mais celle-ci réserve encore bien des surprises. La Baie Paradis en fait partie. Des gigantesques glaciers qui l’entourent se détachent parfois d’énormes morceaux de glace. Nous croisons régulièrement la route des baleines. Phoques et manchots semblent également apprécier ce lieu magique. C’est ici qu’est installée la base chilienne Gonzalez Videla que nous visiterons.
De retour dans le détroit de Gerlache, nous bifurquons dans la baie Dallmann, pour atteindre l’archipel Melchior. A l’abri dans un mouillage tranquille, nous préparons la remontée vers le cap Horn en espérant une fenêtre météo favorable.

Hébergement : A bord en couchettes

Jour 16 à 21 : Traversée du passage de Drake et retour sur Ushuaïa

Dès que la fenêtre météo le permet, nous jetons un dernier regard vers la banquise avant d’entamer la traversée du Drake. Trois à quatre jours de haute mer parfois mouvementés mais toujours magiques sous l’œil des albatros pour rejoindre le Cap Horn. Après cette traversée qui peut être houleuse, nous trouverons à nouveau refuge à Puerto Williams ou nous passerons la nuit. Le bateau rejoint Ushuaia le lendemain et nous débarquons définitivement le 21ème jour.

Remarque itinéraire:
Le programme ou itinéraire est donné à titre indicatif et pourra être changé à tout moment si le capitaine estime qu'un autre itinéraire est plus adapté aux conditions du moment. Cette expédition est une expédition d'aventure où les imprévus font partie du voyage et nécessitent une flexibilité de tous pour s'en accommoder. Votre capitaine seul fait autorité durant la totalité de votre séjour, et lui seul, de par ses connaissances du terrain, est habilité à prendre des décisions.

Du
Au
Prix TTC par pers.
Départ assuré
Inscription
  • 12/01/2020
    01/02/2020
    6500€
    Départ confirmé
Code voyage :
CANTV
Nombre de participants :
4 à 10
le prix comprend :
  • La navigation port/port sur un voilier de 23m avec hébergement en couchette mixte de 2 personnes en lits superposés
  • L'encadrement par un capitaine spécialiste du secteur et de son second
le prix ne comprend pas :
  • La pension complète (se référer à la caisse de bord)
  • Les frais d'inscription: 18€ par personne (gratuit -12 ans)
  • L'assurance voyage annulation (3% du prix du voyage), l'assurance rapatriement (2%) ou l'assurance voyage multirisques : annulation, assistance, bagage, rapatriement (4% du prix du voyage), ou l'assurance Premium (5%)
  • Vols Paris/Ushuaïa/Paris (nous consulter)
  • Les éventuelle(s) nuit(s) à Ushuaïa
  • Le supplément cabine mixte 2 personnes lits séparés ou cabine double (200€/personne) et supplément cabine double avec salle de bain privative (400€/personne)
À payer sur place :
  • La caisse de bord de 37€/jour et par personne pour couvrir notamment les frais de nourriture, les frais de port et d'essence du séjour (somme à remettre au capitaine en liquide le premier jour)
  • Les dépenses personnelles
  • Les boissons autres que celles mentionnées
  • Les repas hors du voilier (Ushuaïa et escales)
Présentation

Mar Y Pôles, goélette en acier pouvant accueillir 10 passagers à son bord.
Aménagé en véritable refuge flottant, ce bateau est idéal pour découvrir les contrées arctiques et antarctiques en voilier. A l'intérieur, l'espace est vaste et le confort une priorité. Sans être luxueux, tout a été pensé pour rendre votre séjour agréable. Sa taille respectable pour un  voilier permet d'effectuer de grandes navigations de manière relativement confortable comparativement à un plus petit bateau.
Un grand carré pour la convivialité avec des ouvertures permettant de proifter d'une vue panoramique sur la mer.
A bord, 5 cabines de 2 personnes et 2 salles de bain (WC et douche chaude). Chaque cabine possède son propre radiateur.
Un cockpit abrité pour rester protéger tout en barrant.

Caractéristiques

Membres d'équipage: 2
Passagers: 10
Longueur: 23,2m (75 pieds)
Largeur: 5,8m
Tirant d'eau: 1,5m
Goélette en acier
Poids: 62 Tonnes
Surface de voile: 290m2
Année de construction: 1978 et dernière rénovation complète en 2014
2 moteurs Perkins de 135 CV
Chauffage central avec un chauffage dans chaque cabine (température autour de 19°C à bord)
Déssalinisateur d'eau douce
Electricité 220V à bord
2 annexes de débarquement avec moteur de 15CV

Présentation

10 couchettes simples réparties dans 5 cabines de 2. On compte 2 cabines doubles et 3 cabines mixtes avec lits séparés ou superposés.
Les cabines à l'avant du bateau sont des cabines avec 2 lits superposés.
Les cabines au centre du voilier sont plus larges et on compte une cabine double et une cabine avec 2 lits simples (supplément de 200€/personne pour ces cabines).
La cabine arrière est la plus grande. Elle possède un lit double et des toilettes privés (supplément de 400€/personne pour ces cabines).
L'aménagement des cabines est fonctionnel. Chacune possède un radiateur et une prise 220V. Des espaces de rangement sont intégrés aux cabines pour vos affaires personnelles et chaque lit est munis de toiles anti roulis pour les navigations.

Plan de cabines

Voici le plan du bateau

Alimentation

Pension complète à bord du bateau. La cuisine équipée permet de faire une cuisine variée fort appréciable dans ces contrées reculées. Il demeure toutefois difficile d'avoir des fruits et légumes frais du fait de l'isolement de cette croisière. Malheureusement, nous ne pouvons assurer de menus spéciaux pour les personnes qui en feraient la demande.

Courant électrique

Vous avez une prise 220V dans chaque cabine.

Facilités

Bibliothèque et vidéothèque avec plus de 100 films et documentaires à bord.
L'eau et l'électricité sont produites à bord et sont donc à utiliser avec modération et discernement. Toilettes automatiques.

Langues
Francais à bord
Guides polaires

Emmanuel Salé est le capitaine de cette croisière.
Ce breton d'adoption, diplômé du capitaine 200, navigue sur l'ensemble des mers du globe, de l'Arctique à l'Antarctique, depuis plus de 20 ans. Il forge son expérience aux Antilles à partir de 1993 puis explore le Grand Nord à partir des années 2000. Il est le premier à emmener Pen Duick VI sur le continent blanc. Depuis 2009, il navigue sur son propre bateau qu'il a aménagé pour permettre à quelques aventuriers/voyageurs volontaires de partager sa passion des terres sauvages Arctique et Antarctique. Cet

Niveau : facile

Accessible à tous, marins confirmés ou non.

Esprit du voyage :
Ce voyage est participatif : votre aide sera sollicitée pour le bon déroulement du voyage. Selon vos habiletés, vous serez donc sollicités pour barrer, mettre l'ancre, les voiles, aider à faire à manger ou à nettoyer le bateau et serez un membre à part entière de l'équipage. Chacun pourra participer aux manœuvres en fonction de son envie et de ses capacités. Pour les traversées du passage de Drake, la présence des équipiers au tableau de quarts est bienvenue.

Il est indispensable de pouvoir monter une échelle verticale de 3 mètres. Des déplacements en annexe seront réguliers car tous les débarquements ne se feront pas sur des pontons.

Les conditions météo :
Dans les régions polaires, les conditions météorologiques sont très changeantes et imprévisibles et elles influencent considérablement le niveau des circuits. Un voyage indiqué comme facile demandera ainsi plus d'engagement si les bonnes conditions météo ne sont pas au rendez-vous. Il vous faut être prêt à affronter la pluie, le vent, la neige,... même si en été nous avons en général du beau temps.

Votre capitaine maîtrise bien le circuit mais votre implication permet de créer un climat d'entraide et d'établir des liens, entre vous et le capitaine, pour une ambiance sympathique et sereine.
Ce séjour présente un aspect contemplatif et il y aura des temps plus calmes propices à l'observation de la nature et de la faune environnante.
La vie sur un voilier implique une grande promiscuité entre les membres de l'expédition, les espaces sont exigus et les lieux d'isolement sur le voilier quasi inexistants durant les navigations pour rejoindre la péninsule.

Les régions polaires demandent également une certaine ouverture d'esprit. D'autre part, l'équilibre écologique y est précaire et la dégradation des ordures est quasi nulle. Nous vous demanderons d'être particulièrement vigilant et responsable par rapport à la préservation des sites que vous explorerez.

Enfin, les 8 jours de navigation du passage de Drake aller et retour pour rejoindre la péninsule sont régulièrement mouvementés. Le mal de mer est monnaie courante durant cette partie du voyage. Dès lors que nous avons rejoins la péninsule, la météo s'avère bien plus clémente.

Alimentation

Pension complète à bord du bateau. L'équipage propose une cuisine aussi variée que possible dans ce type de voyage. Cependant, la durée du séjour et l'impossibilité de se réapprovisionner limite les possibilités de manger des aliments frais.
Boissons (café, thé, bière et vin argentin) comprises dans la caisse de bord et à disposition dans la limite des stocks.

Déplacement

Navigation à la voile quand c'est possible et au moteur autrement.
La navigation en Antarctique est du cabotage, donc nous chantons souvent de mouillage. En général on navigue de 4 à 8 heures par jour pour se rendre à chaque mouillage entrecoupés de pause de quelques heures à quelques jours à chaque mouillage pour explorer la zone.

Vêtements à prévoir

On imagine souvent qu’un voyage en Antarctique ressemble à une plongée dans un congélateur. Mais lorsqu’on longe les côtes de la péninsule pendant l’été austral, les températures avoisinent 0°c. Rien de terrible donc ! Il faut prévoir un
équipement du type de celui que l’on emporte lors d’un séjour au ski.
Prévoir un change suffisant mais rappelez-vous que vous êtes sur un bateau !

-Veste de quart ou veste étanche type Goretex avec capuche
-Pantalon de quart ou pantalon type Goretex
-Blouson polaire
-Bonnet
-Gants type Goretex et une paire genre Mapa épais si vous participez aux manœuvres
-1 tenue plus légère pour être à l’aise à l’intérieur du bateau le soir
-Bottes en caoutchouc ou bottes plus chaudes type « Sorrel » pour marcher à terre
-Une paire de bonnes chaussures pour marcher quand les bottes ne sont pas indispensables
-1 paire de chaussons (charentaises) pour l’intérieur

Équipement à prévoir

- Un appareil photo
- De la crème de protection solaire (visage et lèvres)
- Une petite gourde thermos
- Un sac de couchage confort 10°C
- Un drap housse
- Serviette et nécessaire de toilette
- Draps
- Lunettes de soleil et crème solaire (indispensable sous ces latitudes particulièrement concernées par le trou dans la couche d’ozone et la réverbération du soleil sur la neige et la mer)
- Pour les appareils photos et vidéo, possibilité de recharger les batteries à bord.
- 1 lampe de poche / frontale
- 1 paire de jumelles si vous avez
- Trousse de toilette et petite pharmacie
- Un bloc-notes

Matériel fourni sur place

- Draps peuvent être fournis pour 40€/personne

Bagages

Nous vous recommandons un sac de voyage souple plus facile à ranger dans les cabines. Evitez impérativement les valises qui ne rentrent pas à bord.
Prévoyez également un sac à dos ~35 litres.

Pharmacie

Il est recommandé aux participants d'apporter leurs médicaments : Aspirine, antiseptique intestinal, petits ciseaux, tricostéril, crème de protection solaire visage et lèvres, crème... Pensez également à vos pieds : Elastoplast, éosine...
Des moustiques sont présents, pensez à un répulsif.

Passeport

Valable 6 mois après la date de retour.

- Attention, si vous empruntez une compagnie américaine, celles-ci font escale aux Etats-Unis donc vous devez être en possession d'un passeport à lecture optique ou électronique pour ce voyage. En effet, à compter du 26 octobre 2005, tout ressortissant français entrant aux Etats-Unis (en transit ou en séjour) devra être porteur d'un passeport électronique. Dans le cas d'un passeport à lecture optique, il lui faudra être en possession d'un visa si son passeport à lecture optique a été obtenu après le 26 octobre 2005
Attention les délais d'obtention du visa à l'ambassade des Etats Unis peuvent être très longs, veuillez vous renseigner au préalable. À titre indicatif le coût du visa est d'environ 85 euros.
Tous les enfants, quel que soit leur âge doivent disposer d'un passeport individuel à lecture optique pour se rendre aux Etats-Unis dans le cadre du Programme d'Exemption de Visa. Les enfants inscrits sur le passeport de leurs parents (même si le passeport est à lecture optique) devront obtenir un visa.

Merci de nous envoyer au plus tôt par mail (scan) ou par courrier (photocopie) la page de votre passeport contenant votre photo

- D'autre part, à dater du 12 janvier 2009, tous passager se rendant ou faisant escale aux Etats Unis d'Amérique devra avoir préalablement remplir le questionnaire ESTA sur le site web suivant : https://esta.cbp.dhs.gov/ en suivant les instructions pour répondre aux questions posées. N'hésitez pas à nous contacter.

Carte d'identité

non.

Visa

Non.
Pour tout séjour en Argentine de moins de trois mois, les voyageurs de nationalité française sont dispensés de visa. Ils doivent cependant présenter un passeport valable durant la totalité du séjour.

Coordonnées Ambassade et Consulat

Chili : 64, Bd de Latour Maubourg
75007 PARIS.
Tel : (0)1.47.05.46.61.
Ouvert de 8h30 à 13h30 sauf le samedi.

Infos Vaccins

Non. Même si aucun vaccin n'est obligatoire, vous vous assurerez cependant que les vaccins pratiqués couramment dans les pays occidentaux (tétanos, diphtérie, poliomyélite, typhoïde) sont encore valables. Vaccins hépatite A et B également recommandés.

Climat

L’énorme pôle de froid que constitue l’Antarctique joue, par sa taille, l’étendue de ses glaces et le régime de ses vents, un rôle primordial (mais encore mal connu), dans l’équilibre météorologique de la planète.
C’est en Antarctique, dans la station russe de Vostok, qu’a été relevée la température la plus basse jamais enregistrée sur terre : -89,6° le 21 juillet 1983 !
Pas d’inquiétude cependant, les températures en péninsule n’ont rien de comparable à l’intérieur des terres ! Sur la côte, les vents venant des régions
tempérées adoucissent le climat et l’été, le thermomètre avoisine plutôt 0° pour descendre vers –10° en hiver. En revanche, les côtes sont plus exposées à l’humidité : ainsi, s’il tombe en moyenne 1,5 mètres de neige par an en bordure du continent, l’intérieur est considéré comme une région aussi sèche que le Sahara, avec 2 à 5 cm de neige !
L’Antarctique dispose d’un autre record, celui de la vitesse de ses vents, les vents catabatiques : le record de 320 km/h a été enregistré à la base française de Dumont d'Urville en juillet 1972. Plusieurs stations scientifiques étudient l’histoire du climat grâce aux carottes de
glace extraites de l’inlandsis. Les français, en partenariat avec les italiens, ont ainsi construit la base Concordia, une des trois bases permanentes situées à l’intérieur du continent.

Géographie

L'Antarctique est traversée par une chaîne de montagnes de plus de 2500 km de long qui coupe le continent en deux. La partie face aux océans Atlantique et Indiens, l'Antarctique orientale, fait environ 10 000 000 de km². Elle est constituée d'un socle de roches d'un millier de mètres
d'épaisseur au maximum qui est recouvert d'une couche de glace pouvant dépassée les 4000 m.
L'autre partie, l'Antarctique occidentale, est beaucoup plus petite, on y trouve les terres d'Ellsworth, et Marie Byrd et la péninsule Antarctique.
Il est intéressant de savoir que l'inlandsis, la couche de glace qui recouvre les terres antarctique, représente 90% de l'eau douce de la planète.

FAUNE ET FLORE
De part sa richesse en nutriments et en oxygène, l'Océan Antarctique propose une faune importante. Outre les nombreux poissons, nous trouvons des phoques, des baleines et des
manchots attirés par le krill, des orques, des dauphins, des cachalots…. De nombreuses espèces de phoques et d'oiseaux (albatros, manchots, cormorans…) vivent sur les côtes mais par contre l'intérieur des terres est déserté par les animaux.
La flore est quant à elle limitée à quelques mousses à cause du climat.